Skip to content

Le plan de soins de vie


Un plan de soins de vie (également connu sous le nom de rapport de coûts des soins futurs ou évaluation des coûts des soins futurs) définit les besoins médicaux et de réadaptation et les coûts afférents pour ceux qui ont subi des blessures graves ou qui ont des besoins en soins de santé pour une maladie chronique. Le plan de soins de vie est un document évolutif qui repose sur les normes de pratique publiées, les évaluations, l’analyse de données et la recherche.

Le professionnel des plans de soins de vie

L’étendue et la complexité des complications médicales liées aux cas graves exigent que les planificateurs de soins de vie possèdent des compétences et des connaissances spécialisées dans les solutions de gestion des soins pour un large éventail de blessures et de maladies. Ceux qui élaborent ces plans sont un groupe multidisciplinaire de professionnels de la réadaptation qui peut inclure des conseillers en réadaptation, des ergothérapeutes, des physiothérapeutes, des travailleurs sociaux, des médecins et des psychologues. La méthodologie de planification des soins de vie a fourni aux professionnels un processus cohérent pour analyser les besoins immédiats et permanents des patients occasionnés par le début d’une invalidité.

La méthodologie des plans de soins de vie

Généralement, les plans sont demandés par des professionnels du droit, des spécialistes de l’assurance, des gestionnaires de cas ou des professionnels de la réadaptation. Cependant, quelle que soit la source de la demande, la méthodologie qui sous-tend les recommandations du plan est assez systématique. Les planificateurs s’appuient sur des dossiers médicaux et de réadaptation, des évaluations médicales exhaustives, des normes de pratique clinique, des recherches sur le niveau fonctionnel et l’invalidité (avant et après l’incident ou au début de la maladie) ainsi que des renseignements obtenus de l’équipe médicale ou paramédicale d’une personne.

La planification des soins de vie représente l’intégration de trois champs de pratique distincts : l’analyse expérimentale du comportement, la psychologie du développement et la gestion de cas. (« An Introduction to Life Care Planning. » Deutsch, Allison, Reid.)

La définition originale de la planification des soins de vie est la suivante : « Une méthodologie cohérente pour analyser tous les besoins dictés par le début d’une invalidité catastrophique jusqu’à la fin de l’espérance de vie. La cohérence signifie que les méthodes d’analyse restent les mêmes d’un cas à l’autre et ne signifie pas que les mêmes services sont fournis pour des invalidités similaires. » (Deutsch et Raffa, 1981, Deutsch et Sawyer, 2002).

Même avec des méthodologies standardisées d’élaboration et de mise au point des plans, les plans individuels peuvent varier même dans les cas de troubles ou d’invalidités similaires. En effet, chaque plan tient compte des variables uniques associées à chaque cas. Un bon plan met généralement l’accent sur « une anticipation des évaluations futures, les thérapies, les tests diagnostiques, l’équipement médical et adaptatif, les aides au fonctionnement autonome, les médicaments sur ordonnance et en vente libre, les soins à domicile ou en établissement, les soins médicaux courants, les modifications architecturales, les complications potentielles, les interventions chirurgicales et les services professionnels. » (Association internationale des professionnels de la réadaptation).