Bienvenue au bulletin Le monde de l'expertise médicale.

Des données novatrices et utiles sur le monde canadien des évaluations médicales indépendantes et d'autres services liés à la santé. Vos commentaires et vos suggestions de sujets sont les bienvenus.


Partie 1 : Douleur chronique


Séparer la douleur chronique des blessures et des maladies : les défis liés au diagnostic

La douleur — l’influx nerveux utilisé par le corps pour communiquer des problèmes, des blessures ou des maladies au cerveau — est un outil précieux pour diagnostiquer un problème médical. Toutefois, lorsque cet outil est court-circuité, et va au-delà du point où l’élément déclencheur a été résolu, ou quand elle ne semble pas liée aux blessures spécifiques et refuse de s’en aller, cela se traduit par un état de santé appelé « douleur chronique ». Ce terme est plus souvent appliqué à la douleur qui dure depuis six mois ou plus, et la American Medical Association a reconnu le « syndrome de la douleur chronique » en 19871.

Tout diagnostic de douleur chronique exige patience et diligence. L’un des principaux défis auquel un évaluateur fait face est que chaque processus gère la douleur différemment, car une grande douleur pour une personne peut être ressentie comme un inconfort mineur pour une autre personne2. Il existe plusieurs échelles de douleur qui peuvent être utilisées pour évaluer le niveau de la douleur, notamment l’échelle de Wong-Baker, l’inventaire de douleur (BPI), une échelle numérique simple ou demander à un patient de décrire ce qu’il ressent dans un langage simple3. Le moment et la fréquence de la douleur ainsi que la possibilité que des activités puissent empirer les choses ou soulager le patient sont également des renseignements utiles qui sont réunis durant une conversation avec le patient, ou en lui demandant de tenir un journal de douleur où il enregistre ses expériences.

La recherche de la cause de la douleur est souvent l’aspect central sur lequel les omnipraticiens/omnipraticiennes mettent l’accent quand un patient se présente avec ce type de plainte. Il s’agit d’un effort qui peut nécessiter plusieurs visites avant la réalisation que la douleur elle-même peut être séparée ou adjacente à des blessures spécifiques ou à des conditions médicales préexistantes. Ce dernier point est crucial, car il est important d’enquêter sur toute autre condition médicale possible associée à la douleur qui se serait présentée avant d’arriver à un diagnostic de la douleur chronique. Ainsi, les examens physiques et neurologiques, hématologiques et l’imagerie sont souvent nécessaires, ce qui peut ajouter des semaines voire des mois au processus d’évaluation4.

C’est ici qu’intervient un autre des aspects les plus difficiles de la douleur chronique : il est tout à fait possible que la douleur associée à un problème médical découvert lors d’un des examens susmentionnés soit jugée chronique, ce qui signifie que les deux états peuvent coexister tout en exigeant des plans de gestion distincts. Il est également possible que la douleur chronique soit liée à un problème médical antérieur, des blessures ou une maladie qui avait été considérée comme résolue, ou même qu’elle se présente en l’absence des autres symptômes ou problèmes.

La variété des potentiels déclencheurs, conditions médicales, blessures et des présentations de la douleur chronique nécessitent souvent un long processus diagnostique par rapport aux autres types de maladies. En mettant l’accent sur la durée de la douleur, son emplacement et sa gravité et la reliant à une condition médicale ou en excluant d’autres conditions médicales susceptibles de la déclencher qui seraient antérieures ou présentes, il est possible de faire un diagnostic de la douleur chronique en toute confiance et de formuler un traitement et un plan de prise en charge.

  1. US Department of Health and Human Services, Social Security Administration Office of Disability. Report of the Commission on the Evaluation of Pain. SSA Pub. No. 64-031 1987;23.
  2. NIH. Chronic Pain: Symptoms, Diagnosis, & Treatment. NIH Medline Plus 2011;6(1):5-6.
  3. Canadian Physiotherapy Association. Pain Assessment. https://physiotherapy.ca/pain-assessment  (accessed April 22, 2018).
  4. Brunton, Stephen. Approach to assessment and diagnosis of chronic pain. The Journal of Family Practice 2004;53:S3-10.